A partir d’aujourd’hui, je vais progressivement vous recommander les livres que j’ai utilisés pour mon apprentissage ainsi que ceux que m’ont recommandés certains amis. Pour ma part (et pour beaucoup de gens je pense), le livre « Genki – An integrated course in elementary Japanese » est vraiment la référence en la matière, pour peu que vous sachiez parler anglais. L’anglais employé est néanmoins très facile et ce livre constitue réellement un socle d’apprentissage très complet pour débutant.

Au delà des cours que je propose via Nihon no zasshin, ce livre pourra vous aider à vous exercer, les exercices étant très nombreux et efficaces ! Vous pourrez ainsi vous familiariser avec le vocabulaire de base également, le livre étant très complet à ce niveau là ! Pour ceux qui auraient déjà le niveau suffisant (le livre n’aborde que les premières formes verbales ainsi que l’écriture jusqu’aux premiers kanjis), vous pourrez vous orienter vers le deuxième Genki qui est la suite logique du premier. Je vous laisse les liens vers le site de vente Amazon si jamais vous souhaitez vous les procurer ! ;)

  

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui je vais essayer de vous faire découvrir (et peut-être même aimer) une des formes du théâtre traditionnel japonais que l’on appelle le Kabuki.

 

La représentation s’est déroulée au Théâtre national de Tokyo. Une représentation est très longue, durant en général une journée entière (de 10H du matin à 18h si ma mémoire est bonne) et s’effectue en 5 actes. Les acteurs de kabuki portent en général un maquillage volontairement très exagéré et utilisent des mouvements très exagérés également. Ceux jouant les femmes portent en général plusieurs robes les unes sur les autres afin d’en changer en cours de route à la manière d’un magicien. Il y a de nombreux dispositifs employés sur scène afin de rendre l’ensemble très spectaculaire (trappes, scènes immenses tournantes, neige et feuilles de cerisiers japonais tombant du haut de la scène en masse…) mais le décor en lui-même est magnifique, reprenant les codes de l’architecture traditionnelle japonaise bien sûr, mais employant des techniques de perspectives assez spéciales pour donner une profondeur énorme à la scène.

Et le résultat fonctionne ; la scène représente une pièce japonaise, le fond de la pièce est peint sur le mur mais le résultat est saisissant et on a vraiment l’impression d’être dans un énorme palais rempli de salles. poursuivre la lecture…

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à la pratique du Yabusame, pour laquelle j’ai eu l’occasion d’assister à une représentation lors de mon passage sur la plage de Zusshi (pas très loin de Yokohama). Le Yabusame est en fait un type d’archerie montée qui était créé à la base pour « divertir » les dieux protecteurs du Japon, en échange de quoi leur bénédiction était attendue afin de contribuer à la prospérité des habitants.

Yabusame sur la plage de Zusshi

En quoi cela consiste ?

Les archers montés doivent parcourir une piste d’environ 255 mètres de long et décocher 3 flèches sur 3 cibles disposées le long du parcours. L’archer doit donc contrôler son cheval avec ses genoux, ses deux bras étant occupés avec son arc. Cependant, toucher les 3 cibles est une performance impressionnante (je n’ai pas eu l’occasion de le voir pendant la démonstration). Les 3 cibles sont disposées de sorte à représenter le point d’impact le plus mortel pour un samouraï en tenue complète (juste sous le haut du casque). poursuivre la lecture…

La Commission japonaise de surveillance des opérations boursières va enquêter sur les paiements douteux, effectués par Olympus à des fonds d’investissement dans le but de camoufler d’énormes pertes financières.

L’ancien président d’Olympus Tsuyoshi Kikukawa

Le fabricant japonais d’instruments optiques et médicaux a admis mardi avoir dissimulé des pertes sur des investissements datant des années 1990. L’entreprise a reconnu avoir détourné des fonds destinés à des fusions-acquisitions pour couvrir les pertes en question.

Selon des sources proches d’Olympus, la plupart des fonds prévus pour l’acquisition de trois firmes japonaises ne leur ont jamais été payés. En revanche, l’argent a été versé à des fonds d’investissement étrangers. poursuivre la lecture…

Le premier ministre japonais Yoshihiko Noda a annoncé aux dirigeants du G20 qu’il envisageait de soumettre dès le début de l’année prochaine au Parlement une série de projets de lois permettant d’augmenter la taxe à la consommation. 

M. Noda a officiellement annoncé ce plan jeudi au premier jour des rencontres du G20 à Cannes, en France. poursuivre la lecture…

Dans le cours d’aujourd’hui, nous allons apprendre à faire une requête grâce à la forme en てdes verbes. Cela est très simple car il suffit d’ajouter ください à la fin de la forme en て des verbes. Voici un exemple ci-dessous :

[たべる] たべてください : Veuillez manger s’il vous plait !

[のむ] のんでください : Veuillez boire s’il vous plait !

 

Il est possible de former la négation d’une forme en てpour les adjectifs (que nous verrons plus tard) et les verbes. Ceux-ci se forment en ajoutant で à la forme négative en ない d’un verbe. Combiné avec ください, nous obtenons une requête de « ne pas faire quelque chose » :

[およぐ] およがないで ください : Ne nagez pas s’il vous plait !

[みる] みないで ください ! Ne regardez pas s’il vous plait !

 

Cette leçon a été très courte, si vous avez des questions n’hésitez pas ! ;)

Bonjour à toutes et à tous !

Déjà, bravo si vous êtes arrivés jusqu’ici, les choses devraient maintenant devenir encore plus intéressantes pour les leçons à venir ! La section B1 sera entièrement consacrée à la forme en -て et ses multiples utilisations. Celle-ci se révèle indispensable car elle est très largement utilisée dans le japonais courant.

Pour les leçons qui vont suivre, je considère que vous maîtrisez complètement les hiraganas. Je me passerai donc de traduire en romaji sauf si cela se révèle plus facile ainsi !

Nous allons commencer en précisant dans ce chapitre comment créer cette fameuse forme en て. Selon la terminaison du verbe, celle-ci prendra une forme différente et il faudra supprimer la terminaison afin d’y coller le suffixe correspondant. Il est possible de les classer comme-ci :

Terminaison ==> Forme en TE

  • く : いて (ite)
  • ぐ : いで (ide)
  • む : んで (nde)
  • ぶ : んで(nde)
  • ぬ :    んで (nde)
  • う : って (tte)
  • つ : って (tte)
  • る (U-verbe) : って (tte)
  • す : して (shite)
  • る (RU-verbe) : て (te)
 Voici le même tableau appliqué à des verbes : poursuivre la lecture…

Le pays a acheté 10% des 3 milliards d’euros d’obligations à dix ans levées hier par le Fonds européen de stabilité financière, soit deux fois moins que lors des précédentes émissions.

Le Japon reste engagé aux côté de ses pertenaires de la zone euro mais dans une moindre mesure. Lors du dernier appel au marché du Fonds européen de stabilité financière (FESF), le pays s’est en effet porté acquereur de deux fois moins de titres que lors des précédentes émissions du FESF. Le gouvernement nippon a annoncé ce matin avoir acheté 10% des 3 milliards d’euros d’obligations à dix ans levés hier par le FESF afin de soutenir les efforts de la zone euro pour sortir de la crise. «Nous avons pris en compte l’état de nos liquidités en euros, les conditions de l’émission et l’environnement du marché» pour décider du niveau de l’investissement, à savoir 300 millions d’euros cette fois, a précisé un responsable du ministère des finances.

Le ministre des finances du Japon, Jun Azumi et son directeur de cabinet Osamu Fujimura

poursuivre la lecture…

Nous allons aujourd’hui étudier la forme dite « conjecturale » des verbes, et qui est la dernière forme de notre tableau des verbes. Pour votre plaisir (car je sais que vous avez adoré les étudier), je vous le rappelle ci-dessous :

  • Forme en NAI : nom-anai (ne pas boire)
  • Causatif : nom-aseru (faire boire)
  • Passif : nom-areru (a été bu)
  • Infinitif : nom-u (boire)
  • Forme en MASU : nom-imasu (boire)
  • Conditionnel : nom-eba (si boire)
  • Potentielle : nom-eru (peut boire)
  • Conjecturale : nom-ou (buvons !)
C’est surement le nom de forme qui vous parle le moins mais vous n’êtes pas le seul. Pour quelqu’un comme moi qui n’a pas réellement fait d’études très littéraires, difficile de comprendre pourquoi cela s’appelle la forme « conjecturale ». Voici ci-dessous comment se forment les verbes :

 

[U-verbe] Oyogu およぐ : nager
Forme conjecturale => Oyog-ou / Nageons !

 

[RU-verbe] Taberu たべる : manger
Forme conjecturale => Tabe-you / Mangeons !

 

Le monde – à tout le moins celui des médias – a les yeux rivés sur la zone euro. L’accident de Fukushima n’est pas pour autant devenu un lointain souvenir et, en dépit d’une baisse récente de la radioactivité à proximité directe du site, la conjoncture s’est nettement dégradée ces derniers jours. Sur, aux abords de la centrale et même au milieu du Pacifique… 

L’opérateur TEPCO parviendra-t-il à remplir le défi qu’il s’est fixé, à savoir réaliser l’« arrêt à froid » des réacteurs d’ici la fin de l’année ou au plus tard début 2012 ? Fertile en mauvaises surprises, le « feuilleton Fukushima » n’est en tout cas pas près de s’achever et a connu de nouveaux rebondissements ces derniers jours.

La centrale de Fukushima I, après le séisme du 11 mars 2011. © MAXPPP

La direction de l’exploitant a ainsi fait part ce mercredi de ses craintes d’une fission nucléaire localisée sur le réacteur 2 après que des techniciens y aient découvert du xenon 133 et du xenon 135.

Si l’opérateur semble avoir pris rapidement la mesure de l’événement, cet énième incident démontre que la situation est encore loin d’être sous contrôle. Le chemin menant à un « arrêt à froid » sera à n’en pas douter encore semé d’embuches…

poursuivre la lecture…